Commentaires des clients



Histoire de dépendance

« La vie parfois nous mène sur des chemins qui nous font vivre des expériences de toutes les sortes. Notre caractère, notre personnalité se forge avec ces expériences. Nous naviguons à travers ces expériences sans trop se poser de questions et un jour, la croisée des chemins arrive…

Pour ma part, j’aurais continué à naviguer à travers tout ce que la vie m’apportait, sans savoir que j’irais d’échec en échec sur le plan émotionnel, car dépendant affectif que j’étais, je n’en savais rien. Pourquoi je vis ce que je vis, quelle est l’importance de mon moi intérieur dans ce que je vis, quel choix je fais à cause de cette partie de moi qui me contrôle dans des situations bien précises. Avoir une emprise sur moi-même, sur ce qui me gouverne, je voulais y arriver mais je n’y parvenais pas!

Après quelques rencontres en psychothérapie, mon problème de dépendance affective a été cerné. C’est le temps d’aller gratter et tenter de trouver le pourquoi, de revenir dans le passé. C’est à ce moment que la technique de l’Intégration du Cycle de la Vie m’a été présentée.

Après avoir préparé ma liste de souvenirs signaux, me voici en place, prêt à commencer! Je me ferme les yeux, je respire, et je me laisse guider pour revenir en arrière et revoir ma vie encore et encore.

Se présenter aux séances de thérapie d’ICV semble anodin. Pourtant, l’intensité d’une telle activité vient nous chercher profondément à l’intérieur de nous. Retourner en arrière, revivre son passé, se voir à différentes étapes de notre vie mais avec le regard d’aujourd’hui, nous fait vivre une gamme d’émotions bien spéciales. Cheminer à travers ces différentes étapes, guidé par notre thérapeute, nous fait comprendre, réaliser que nos agissements passés, nos expériences d’avant ont modelé nos traits de personnalité dans le présent et notre souffrance intérieure.

Avec le temps et plusieurs séances, mes ‘’problèmes’’ se sont clarifiés. Graduellement, il m’a été de plus en plus facile de comprendre certaines situations passées. Ainsi, il est plus facile aujourd’hui d’identifier pourquoi je réagis comme cela. Puisque la vie ne s’arrête pas là, certaines situations se produisent encore où mes agissements passés auraient normalement pris le dessus. Mais avec l’ICV, ces derniers ne se reproduisent plus car, les ayant cernés et étant capable d’agir autrement, cela m’amène ailleurs… là où je dois vraiment aller, où je suis bien avec mes décisions, bien avec moi-même.

L’ICV, c’est un exercice qui demande beaucoup mais qui rapporte énormément. Il suffit d’y croire, de le faire et tout suivra!

Bonne chance à tous!

V.



Tous droits réservés © Élise Castonguay