L'intégration du cycle de la vie (ICV)


Image Flotante

L’intégration du cycle de la vie est une méthode novatrice qui travaille en douceur grâce à la capacité d’auto-guérison du système corps-esprit. C’est une technique qui a été créée par Peggy Pace, une psychothérapeute américaine qui a publié la 1ière édition de son livre : « Relier les états du soi à travers le temps » en 2003. Elle a développé cette nouvelle technique en travaillant avec des adultes victimes d’abus et de négligence dans leur enfance. Elle a découvert que cette méthode, qu’elle a appelé « lifespan integration », permettait une guérison plus rapide pour les gens de différents âges et pour des problématiques très variées. Voir son site.

À l’heure actuelle, il y a plus de 1000 thérapeutes à travers les États-Unis, une partie du Canada et dans l’Europe de l’Ouest, qui ont été formés pour travailler avec cette technique en psychothérapie.

L’essentiel de cette méthode combine l’imagination active et la visualisation d’une ligne du temps composée des souvenirs de la vie de la personne. Cette ligne du temps permet de faire le lien entre les souffrances du passé et les ressources du présent. Par l’imagerie mentale, il devient ainsi possible d’aller réparer ce qui a manqué dans le passé. Il ne s’agit pas vraiment de changer le passé, mais de changer la perspective de ce qui a été souffrant et d’aller se connecter aux ressources du présent, avec l’aide d’un psychothérapeute qui offre un espace de soutien.

En d’autres mots, par l’imagination active, il s’agit d’aller à la rencontre de l’enfant en nous pour l’aider à se rendre compte qu’il n’est plus coincé dans le passé… Parvenir à sentir que cette « partie enfant » de soi peut être « réparée » et qu’elle peut maintenant vivre dans le présent à travers l’adulte que l’on est devenu…

Image Flotante« Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent… » Antoine de St-Exupéry.

Les personnes qui débutent une thérapie avec l’ICV en ayant des trous de mémoire quant à leur vécu antérieur parviennent éventuellement à reconnecter les différents pans de leur vie dans un tout cohérent. Après une thérapie d’ICV, les personnes réagissent spontanément de manière plus appropriée et plus mature aux situations de stress du présent. Les gens observent aussi qu’ils parviennent à une meilleure acceptation de soi et qu’ils peuvent approfondir leurs relations en étant capables d’une plus grande intimité et une plus grande confiance dans leurs rapports avec les autres.



Tous droits réservés © Élise Castonguay